Parcours de Gaëlle Baumann, la meilleure joueuse française de Cash Game

Réputée pour être l’une des meilleures joueuses françaises de poker, Gaëlle Baumann est une jeune alsacienne née le 26 avril 1983 dans la ville de Strasbourg. Son rêve était de devenir une traductrice, et elle s’est consacrée aux études anglophones après avoir obtenu un bac scientifique. Gaëlle partait, alors, pour Perth en Australie et réalisa ses souhaits.

2007, une année marquant ses débuts dans l’univers du poker

Gaëlle Baumann était tout juste âgée de 24 ans lorsque ses amis l’avaient incité à s’initier au poker pour découvrir ensuite une incroyable réussite. En raflant la mise d’un seul coup, elle décida ainsi de poursuivre cette aventure sur le net. Pour la première fois, la jeune femme a pris le risque et placé 100 €. C’était un montant plutôt considérable étant donné qu’elle était une débutante dans le domaine. Cependant, en restant lucide et coriace, Gaëlle a gagné et jugea bon de suivre cette route.

Outre le fait de grinder, Gaëlle passait également tous ses samedis dans son club de poker parisien « la Darshan Team 75 », et ce, durant une année. C’est dans cet établissement qu’elle avait ensuite rencontré les premières personnes qui l’aida à avancer. En même temps, la joueuse n’a cessé de miser assez petit afin de s’exceller dans des Sit&Go ainsi que dans des tournois multitables.

Diplôme en poche en 2008 et avenir prometteur en tant que joueuse de poker

Gaëlle Baumann a eu son diplôme de traductrice en 2008. En même temps, sa carrière en tant que joueuse de poker semblait avancer. Après avoir participé à de plus gros tournois sur Pokerstars avec 180 joueurs comme concurrents, la jeune alsacienne a empoché le premier prix de 1 500 $. Gaëlle voulait continuer à grinder, mais malheureusement, elle a tout reperdu en quelques jours seulement. Face à ce bad-beat, la joueuse de poker française n’a pas abandonné l’affaire. Au contraire, elle s’est mise en tête qu’elle pouvait tout rattraper et s’est ensuite mise aux parties d’argent, notamment en « heads-up » en 2009. Sa coriacité, sa persévérance, mais surtout ses premières sessions de coaching lui a permis de remporter près de 7 000 $, et ce, en moins de 6 mois. Peu de temps après, elle avait également eu la manche strasbourgeoise du France Poker Tour.

Pour Gaëlle Baumann, 2009 était tout simplement une belle année !

Des victoires successives chez les Limpers

À 27 ans, en 2010, Gaëlle Baumann a eu une belle victoire au challenge Limpers. Cela lui a, en effet, donné la chance de gagner 6 mois de coaching auprès de certains professionnels du Cash Game français tels que Cyril André, Alexandre Luneau et Nicolas Ragot. En tout cas, la jeune alsacienne a profité de l’occasion pour corriger ses défauts et perfectionner son jeu. Elle a également pu disputer ses premiers WSOP cette même année. Malgré ces victoires, cette période était on ne peut plus compliquée pour Gaëlle. Cela s’expliquait surtout par le fait qu’elle était à la place des cash gamers qui enviaient sa position et qui avaient tout fait pour remettre en cause sa crédibilité. Fort heureusement, elle avait ce côté coriace et têtu qui l’a aidé maintes fois à s’accrocher et à persévérer en toutes circonstances.

Un contrat de sponsoring en rejoignant la team Winamax

En 2011, Gaëlle Baumann a contacté Winamax dans le but de pouvoir profiter de quelques atouts comme la réduction de Buy-in sur certains « event live ». Lorsque la room la remarqua, elle proposa à la jeune femme un contrat de sponsoring. Elle devait ensuite intégrer la team pro en avril 2012 et partait pour l’île de Malte pour y résider quelque temps. Se considérant elle-même en tant que « joueuse de Cash Games dans l’âme », Gaëlle a décidé de s’améliorer, puis se présenter lors des WSOP 2012.

2012, un tournant exceptionnel pour O RLY

À Vegas, Gaëlle Baumann restait sobre et était encore sous les aides de Winamax. Elle ne devait jouer que 3 events. Durant l’event 43, la joueuse a eu la 123 è place. Lors de l’event 51, elle est classée 15 è pour remporter près de 8 000 $ de gains. Quant au jour 6 du tournoi le plus prestigieux du monde (le Main Evet des WSOP), Gaëlle était toujours présente, ce qui était assez surprenant pour tout le monde.

Aujourd’hui, Gaëlle continue sa passion pour le poker et sa tournée sur le circuit. Ses fans misent toujours sur elle en espérant une grande « perf » qui ne va plus tarder à venir !

Scroll to top