Portrait de Adrian Mateos Diaz

Adrian Mateos Diaz est un jeune joueur professionnel de nationalité espagnol. Surnommé « La Maquina » ou « La Machine », il est considéré comme un vrai prodige dans le circuit. D’ailleurs, ses nombreux titres, comprenant ces bracelets WSOP (World Series of Poker) qu’il a gagné dès ses 22 bougies ou encore un titre EPT (European Poker Tour), le démontrent clairement. Très craint sur les tables de poker à l’international, Adrian Mateos Diaz est tout aussi apprécié en dehors pour son caractère humble et doux. Grand-angle sur ce jeune prodige au grand cœur !

Adrian Mateos
Adrian Mateos

Biographie d’un génie du poker

Adrian Mateos Diaz est né le 1er juillet 1994 à Madrid, la capitale espagnole. Le jeune prodige a pu se baigner dès son plus jeune âge dans l’univers des jeux de cartes. Cette passion lui a été transmise par ses parents et ses grands-parents. Ce n’est qu’à ses 16e printemps, après avoir vu un tournoi de poker à la télévision, que l’Espagnol a témoigné d’un réel engouement pour le poker. Adrian Mateos Diaz dispose aussi d’une affinité pour les mathématiques dont il a trouvé la relation avec le Texas Hold’em. C’est ainsi que le poker est devenu pour lui une véritable obsession.

Adrian Mateos Diaz s’est plongé dans l’univers de ce jeu de cartes en commençant par beaucoup bouquiner, alors qu’il n’était que mineur. N’atteignant pas encore l’âge adulte, il a décidé de jouer ses premiers tournois dans divers clubs de San Martin de la Vega, gagnant ainsi ses premiers pots.

À 18 ans et permis de conduire en poche, Adrian Mateos Diaz décide de rejoindre Madrid et ses casinos, depuis son domicile de San Martin de la Vega. Il y allait chaque week-end et ses parties étaient souvent couronnées de succès. Mais alors qu’il était encore étudiant, il participe à son premier grand tournoi à 600 €, qu’il remporte face à plus de 300 joueurs et avec un gain de 33 000 €. Avec ses week-ends passés à Madrid, son niveau ne cesse de s’améliorer à vue d’œil si bien qu’il gagne un autre grand tournoi, 3 mois plus tard, pendant lequel il empoche 100 000 € de plus.

Un an après ses débuts, en 2013, Adrian Mateos Diaz participe à son premier European Poker Tour, à Deauville, où certains de ses adversaires étaient des figures bien connues du circuit. Cela ne l’a pas empêché d’atteindre des places payées.

Entrée d’Adrian Mateos Diaz dans le circuit professionnel

Son voyage à Deauville a complètement changé la vie du jeune prodige, selon ses dires. D’abord, parce qu’il a pu tenir tête à des pros, mais aussi, car il y a fait la connaissance de joueurs pros espagnols, Sergio Aido et Javier Gomez. Ils deviendront par la suite de très bons amis et Adrian s’installera avec eux à Londres après avoir abandonné ses études universitaires.

Grâce à 300 000 $ remportés en ligne, Adrian Mateos Diaz s’envole à Enghien-les-Bains pour disputer l’édition européenne des World Series of Poker, en octobre 2013. C’est haut les mains qu’il remporte ces tournois, devenant ainsi champion du monde et millionnaire à 19 ans.

Cette victoire lui a permis d’avoir assez de confiance, et de moyen financier, pour faire son entrée dans le circuit professionnel. Entre quelques grands tournois disputés à travers le monde, Adrian Mateos Diaz remporte de nouveau un titre majeur, celui de l’European Poker Tour de Monte-Carlo, avec 1 million d’euros et quelques à la clé. Le voilà désormais parmi les joueurs les plus craints et les plus respectés ! Mais son palmarès ne s’arrête pas là puisqu’il remporte un second et un troisième bracelet WSOP à Las Vegas en 2016 et en 2017. C’est ainsi qu’il marque l’histoire en devenant à 22 ans le plus jeune joueur détenteur de 3 bracelets de champions du monde. Il a ensuite intégré la Team Winamax où on lui donne le surnom de « La Maquina », la machine en Espagnole. 2 mois après, le 29 novembre 2017, Adrian Mateos Diaz devient numéro 1 du classement Global Poker Index. Cette année-là, il cumule plus de 9 000 000 $ de gains en tournois, pour un total de plus de 13 000 000 $ de gains depuis ses débuts.

Retour en haut